À propos de l’étude

Buts

  • Fournir des informations pertinentes, utiles et fiables sur les quartiers d’Ottawa, qui appuieront la planification et l’évaluation localisée, l’élaboration de programmes, la prestation de services et l’action communautaire.
  • Faire avancer et partager des preuves sur la manière dont les déterminants de la santé de quartier contribuent à la santé et favorisent le bien-être à Ottawa.
  • Offrir des opportunités de dialogue sur les quartiers sains.

Histoire

L’ÉQO est une étude interdisciplinaire sur la santé de la population administrée par l’Université d’Ottawa. Financée à l’origine par l’Instituts de recherche en santé du Canada (n ° 79238) intitulée «Tools to investigate the relationship between spatial disparities and their relationship to health disparities», l’étude a évolué pour devenir un projet pilote ayant deux objectifs principaux:

  • Mieux définir les quartiers d’Ottawa,
  • Mesurer et cartographier les déterminants sociaux de la santé de quartier susceptibles d’être soumis à des interventions politiques.

Recherche

La recherche contextuelle est de plus en plus pertinente pour la santé de la population; il est de plus en plus évident que les quartiers et les communautés ont des impacts importants sur notre santé physique, mentale et sociale. Des études à plusieurs niveaux ont déterminé que la résidence dans les quartiers économiquement défavorisés était liée à la mortalité, à une mauvaise santé (auto-évaluée), aux maladies cardiovasculaires / facteurs de risque, à l’insuffisance pondérale à la naissance et aux problèmes de développement de l’enfant. Cependant, les recensions de la littérature internationale révèlent des lacunes dans de nombreuses études existantes, notamment un manque de théorie, un manque de précision dans la mesure du contexte (la plupart des études utilisent des indicateurs limités et non spécifiques tels que le statut socio-économique de la région), l’utilisation du recensement des zones plutôt que des quartiers naturels, et un manque d’analyses appropriées.

L’Étude des quartiers d’Ottawa a commencé avec la définition du quartier, effectuée de manière itérative. Le processus de délimitation des unités de quartier «naturelles» combine des approches physiques et fonctionnelles, des comparaisons avec des cartes immobilières et un cadre de recherche participatif. Il est décrit plus en détail ici:

https://www.neighbourhoodstudy.ca/fr/a-propos-des-limites-de-quartier-2/

Le cadre de sélection des déterminants sociaux de la santé s’appuyait sur la théorie d’Abraham Maslow selon laquelle les personnes ne peuvent pas grandir et rester en bonne santé physique, mentale et spirituelle tant que leurs besoins essentiels ne sont pas satisfaits. L’ONS a examiné cette hiérarchie des besoins dans le contexte des quartiers naturels en demandant: «Que doit avoir un quartier pour en faire un bon lieu de vie, pour être en bonne santé, pour grandir et pour élever une famille?

L’ÉQO a sélectionné un ensemble complet d’indicateurs offrant une grande spécificité pour conceptualiser, opérationnaliser et mesurer les relations entre les résultats définis pour la santé et les expositions au voisinage. L’ÉQO a appliqué deux critères pour sélectionner les indicateurs contextuels des déterminants sociaux de la santé:

  • L’indicateur doit être considéré comme important pour la santé dans la littérature scientifique, et
  • Le contexte, la composition, la configuration, la qualité ou la quantité de l’indicateur doit pouvoir être modifié par divers ordres de gouvernement, organismes communautaires, associations de citoyens, etc.

ONS intègre les ensembles de données existants, vérifie manuellement les données et utilise diverses méthodes de recherche sur le terrain ainsi que des approches algorithmiques (apprentissage par la machine et IA) pour collecter les données spatiales et les attributs nécessaires à la dérivation d’un indicateur. Par exemple, des indicateurs contextuels et compositionnels des déterminants sociaux de la santé obtenus auprès: du recensement canadien, des points d’intérêt améliorés de DMTI, de la ville d’Ottawa, de la Commission de la capitale nationale, de la Commission immobilière d’Ottawa et de co-chercheurs de Santé publique Ottawa ont assemblé un ensemble d’indicateurs de santé. Les données contextuelles provenant de sources commerciales sont vérifiées indépendamment à l’aide de recherches sur le Web, d’appels téléphoniques et de visites dans la région. Tous les indicateurs sont ensuite regroupés par voisinage naturel et partagés à l’aide des cartes, des profils de voisinage et des visualisations de données disponibles sur ce site Web.

Les conclusions de l’ÉQO sur la répartition socio-économique des ressources pour la santé et nos analyses à plusieurs niveaux sont importantes pour la littérature sur le lieu et la santé et indiquent la voie à suivre pour améliorer la santé et le bien-être des collectivités au Canada et ailleurs. Notre modèle de partenariat université / communauté, notre méthodologie, et nos résultats, ont stimulé d’autres municipalités et chercheurs universitaires; les épidémiologistes d’autres administrations de l’Ontario font maintenant un travail similaire.

Funding & Resources

L’ÉQO utilise des bureaux à l’École de psychologie de l’Université d’Ottawa; les recherches sont menées par les docteurs Betsy Kristjansson (psychologie) et Mike Sawada (géographie), avec le soutien d’étudiants. L’Université fournit un soutien administratif important et des contributions en nature à l’ÉQO. Des partenaires et des soutiens en nature supplémentaires sont fournis par nos partenaires communautaires, y compris la représentation et la participation au comité directeur de l’ÉQO, qui oriente et supervise l’étude. ÉQO apprécie le partenariat de financement avec le Centre de ressources communautaires d’Ottawa ouest et le financement de base reçu de la Centraide Est Ontario. À cela s’ajoutent des subventions de recherche, des fonds de fondation et des contrats de conseil.

Quelle est la prochaine étape pour ONS?

Nos plans, priorités et aspirations pour les 5 prochaines années (2020-2025) peuvent être téléchargés (en anglais).